SAVOIR-FAIRE CUIR : des procédés nouveaux pour plus de responsabilité

05/11/2019
SAVOIR-FAIRE CUIR : des procédés nouveaux pour plus de responsabilité

Conscients des enjeux écologiques qui sous-tendent désormais leur activité, les tanneurs cherchent – et trouvent – de nouveaux procédés pour rendre leur production plus responsable. Retrouvez ici les dernières innovations des tanneurs présentées sur le salon Première Vision Paris en septembre dernier.

 

 

 

Dès la phase humide

 

Comme le déclare notre interlocuteur chez Bonaudo, « l’éco-responsabilité doit se faire sur toute la longueur du process ». Et cela commence donc dès les étapes de rivière. « Nos nouvelles installations nous ont permis d’économiser 50 % d’eau » continue le professionnel italien.

Son confrère de Montebello, auréolé d’une médaille d’or décerné par le très exigeant Leather Working Group, explique avoir changé sa méthode d’épilation pour mieux gérer les déchets de poils.

La tannerie TMMelle aussi certifiée LWG, a investi dans une station d’épuration haute performance, lui permettant de traiter jusqu’à 1200 m3 par jour, par voie physicochimique, biologique ou tertiaire. « 30 % de notre consommation d’eau sont recyclés dans notre circuit de production ; les 70 % restants peuvent être rejetés sans risque de pollution » affirme le représentant de l’entreprise. Pour la conservation des peaux brutes, au lieu du chlorure de sodium solide, le tanneur utilise une saumure en circuit fermé, qui diminue sa consommation de sel de 50 %.

« La saumure pénètre bien dans la peau et ne fixe que la quantité nécessaire de sel, explique le technicien. Nous coopérons avec des laboratoires universitaires pour trouver d’autres méthodes pour stopper la putréfaction, encore plus efficaces et propres, comme avec des enzymes par exemple ».

 

 

La tannerie TMM conserve les peaux avec de la saumure

Cuir | cuir pleine fleur | TMM, France | Ref : P46 - OASIS Metal Free |Demi-peau | En savoir plus

 

 

 

 

 

Nouveaux tannages et corroyage différent

 

Petit à petit, les modes de tannage sans métal ou sans chrome se perfectionnent, de sorte que de nombreux tanneurs ont aujourd’hui en catalogue des articles ainsi produits. « Souvent, les articles sans métal sont un peu raides. Nous avons réussi à gagner plus de souplesse avec des huiles et des opérations mécaniques pendant le nourrissage » se félicite Ckd Cetinkaya.

 

 

Article souple en agneau chrome free de Ckd Cetinkaya

Cuir | cuir pleine fleur | CETINKAYA, Turquie | Ref : FD19327 - CHROME FREE STRECH NAPPA |Peau| En savoir plus

 

 

 

Mais les tanneurs travaillent aussi beaucoup sur la phase de corroyage pour finaliser leurs gammes sans métal et proposer des articles vraiment aboutis et performants. « Nous avons développé un finissage spécial Chrome free, avec un effet brossé et patiné » déclare Kara Group.

 

 

Article bovin chrome free avec finissage spécial et embossage croco de Kara Group

 

 

« Les finissages à l’eau, plus écologiques, comportent quelques inconvénients, notamment d’aspect, d’épaisseur et de poids, que nous avons réussi à compenser grâce à de nouvelles résines » indique la technicienne de Richard.

 

 

Richard pratique le finissage à l’eau

 

 

« Nos articles double face, avec finissage des deux côtés, sont au final moins couteux, demandent moins d’énergie et moins d’opérations, notamment pas de doublure. Du coup, ce sont aussi des articles plus responsables » vante adroitement le représentant d’Inter Leather.

 

 

Article double face d’Inter Leather

Cuir | cuir pleine fleur | Inter Leather, Espagne| Ref : Nuclio Doble - Nuclio Doble |Demi-Peau| En savoir plus

 

 

« D’habitude, pour cacher les défauts, on pigmente épais, constate notre interlocuteur de la mégisserie ColombierNous proposons un transfert avec un nano film extra fin qui dissimule les imperfections de surface mais nécessite moins de temps, moins de chimie et moins d’énergie, en particulier pour sécher, tout en apportant une bonne protection contre la rayure ».

 

 

Article en agneau avec transfert de film extra fin de Colombier

 

 

Quant aux Tanneries Roux, lauréates de la certification LWG en décembre 2018, elles multiplient l’échantillonnage tout au long du process afin de n’appliquer certains traitements qu’aux peaux les justifiant et coupent toutes les chutes au fur et à mesure pour ne couvrir de finissage que les parties des peaux réellement utilisables, avec la quantité de jus strictement nécessaire. « La lutte contre le gaspillage est aussi une attitude responsable » conclut la professionnelle de cette institution du cuir français.

 

 

Lutte anti gaspillage tout au long du process chez Tanneries Roux

Cuir | cuir pleine fleur | Tannerie Roux, France | Ref : CESAR - Veau César | Peau| En savoir plus

 

 

 

Une meilleure organisation du travail

 

 

L’organisation du travail au sein de l’usine peut aller dans le sens d’une production plus responsable. Comme chez Sovos Grosjean où « les horaires sont planifiés en fonction de la charge de travail. La mise en route des machines est très énergivore ; nous préférons donc allonger certaines plages de travail et compenser par des journées libres, ce qui satisfait également nos collaborateurs. On arrive ainsi à économiser 15 % d’électricité ».

 

 

Une nouvelle planification du travail chez Sovos Grosjean permet une production plus responsable

 

Même raisonnement chez San Martin, qui vient de s’installer dans une usine flambant neuve. « Nos nouvelles machines de sèche sont moins consommatrices d’énergie » assure le propriétaire.

 

 

Cuir recyclé

 

Même à l’état de chutes, le cuir garde des propriétés intéressantes. D’où l’idée de plusieurs exposants de récupérer ces déchets pour composer de nouveaux matériaux.

 

Ainsi, la société sud-coréenne Atko Planning fabrique un matériau qu’elle recommande pour la maroquinerie ou le décor de chaussures mais déconseille pour la ceinture, car « moins solide qu’un vrai cuir ». Elle est parvenue à extruder un fil à base de chutes de cuir mêlées à du polyester ou du polyamide, trop épais pour le tissage mais utilisable pour des tricotages techniques comme celui des sneakers.

 

 

Tricot de fil de cuir recyclé par Atko Planning

 

 

L’idée de Timbrados Rubio aboutit à une feuille constituée à 80% de chutes de cuir enroulée en rouleaux.

 

 

Objets en cuir recyclé de Timbrados Rubio

 

FC Creatio Innovacio projette quant à lui des particules de cuir sur une toile encollée pour créer un matériau hybride.

 

Particules de cuir projetées sur tissu encollé de FC Creatio Innovacio

Cuir | cuir pleine fleur | FC Creacio, Espagne | Ref : NO LEATHER WASTE PV AWARDS AW2021 - NO LEATHER WASTE | Peau| En savoir plus

 

 

 

Enfin, la société Eureka, spécialisée dans la refente, s’est équipée d’une machine de transfert de film pour lancer un nouveau service de valorisation des croutes d’agneau par laminage avec ou sans teinture. « Jusqu’à présent, cette croute, qui appartient à nos clients, était stockée ou perdue,regrette la responsable. Du fait de son sciage, le toucher est duveteux et agréable ».

 

 

Croute d’agneau issue de refente et valorisée par transfert par Eureka

Cuir | croute de cuir | Eureka Srl, France| Ref : SERP - SERP | Peau| En savoir plus

 

 

Cuir | croute de cuir | Eureka Srl, France| Ref : ZEUS - ZEUS | Peau| En savoir plus

 

 

Our suppliers

Partager
La Marketplace Première Vision